Stratégie de surveillance de l’eau en établissement de santé et EMS

Le programme de DPC vise à développer sa capacité à surveiller, interpréter les résultats et participer à la décision des actions correctives à mettre en œuvre pour garantir la qualité de l’eau dans l’établissement de santé.

RÉALISÉ EN PARTENARIAT AVEC Le CPIAS Occitanie

OBJECTIFS DU PROGRAMME

A l’issue du programme de DPC, les professionnels de santé seront capables de :

  • Définir les modalités de surveillance de l’eau dans leur établissement en fonction de leurs activités
  • Repérer les anomalies pour initier une réponse corrective
  • Participer activement à la cellule ou groupe eau de son établissement

PUBLICS CIBLES :

  • Professionnels hygiénistes ou gestionnaires du risque infectieux et référents IAS

PRÉREQUIS

Il n’y a pas d’autre prérequis pour s’inscrire à cette formation que d’être professionnel dans l’une des professions ciblées

DURÉE DU PROGRAMME : 1 MOIS DONT 1 JOUR DE FORMATION,

DATE ET LIEU :

  • à définir
    • cette session est organisée en priorité pour les professionnels de la Région Occitanie
    • CRIP – Centre de Rééducation et d’Insertion Professionnelle – Languedoc Roussillon

435 avenue Georges Frèche CS 10010 34173, Castelnau-le-Lez cedex

  • d’autres sessions pourront être organisées, en inter ou en intra, dans d’autres régions, à la demande.

Pré-inscription en ligne (à venir)Demande d’information (autres sessions)

 TARIF 2020 : 240 € PAR PERSONNE

ÉTAPES PRÉCONISÉES :

  1. Formation présentielle (1 jour) : Stratégie de surveillance de l’eau en ES et EMS
  2. Analyse de la pratique en situation professionnelle (1 mois) : audit et retour d’analyse avec écriture d’axes d’amélioration

Acquisition et perfectionnement des connaissances :

Méthodes pédagogiques :

Les formateurs remettent aux participants, en début de formation, les diaporamas de formation et les supports pédagogiques. Tout au long de la journée, les échanges sur les pratiques, les exercices et les ateliers permettent aux participants d’approfondir leurs connaissances sur la surveillance de l’eau et la CAT en cas de non-conformité.

Programme de la formation

J1 – Matin (présentiel)

  • Vigilance environnementale de l’eau en établissement d’hébergement
  • Le risque légionelle
  • Les autres risques microbiologiques liés à l’eau

J1 – Après-midi (suite)

  • Cas pratiques : interprétation de résultats d’analyse non conforme et piste de travail
  • Présentation des outils d’analyses de pratiques professionnelles : réalisation de courbes de suivi  et tableaux récapitulatifs de surveillance du réseau d’eau de l’établissement.

Analyse de la pratique professionnelle :

A l’issue de la première journée de formation, les participants réalisent à l’aide « d’un outil / d’un questionnaire d’auto-évaluation » remis par les formateurs, un audit des pratiques sur la stratégie de surveillance de l’eau dans leur établissement.
Ils ont un mois pour réaliser ce travail d’analyse de la pratique et le renvoyer aux formateurs.

A l’aide de l’outil, les participants identifieront les points forts et les points faibles de leur pratique en matière de prévention du risque infectieux dans leur exercice professionnel. A partir de ce constat, ils réaliseront un plan d’amélioration avec un échéancier de mise en œuvre.

  • Audit et questionnaire d’auto-évaluation
  • Analyse qualitative – ajustements
  • Axes d’amélioration individuels et collectifs
  • Calendrier de mise en œuvre

FORMATEURS

  • Odile Bellon, Médecin biologiste hygiéniste – CH Aix en Provence-Brignoles
  • Cécile MOURLAN, Pharmacien hygiéniste – Praticien coordonnateur, ARLIN Languedoc Roussillon (LR)

THÈME TRAITÉ SELON L’ORIENTATION PLURIANNUELLE PRIORITAIRE DE DPC – 2020-2022 – N° 7 :

II- Garantir la qualité, la sécurité et la pertinence des soins

  • Orientation N° 7 : Maîtrise des risques associés aux actes et aux parcours de soins

MODALITÉ ET MÉTHODE HAS

  • Formation présentielle

ELÉMENTS D’ÉVALUATION DE LA FORMATION

  • Attestation de fin de formation
  • Pré et post test formation présentielle
  • Questionnaire d’auto-évaluation de la prévention du risque infectieux
  • Rédaction des axes d’amélioration et du calendrier de mise en œuvre
  • Attestation de DPC

ACCESSIBILITÉ

L’accessibilité des locaux, pour les personnes en situation de handicap, dans lesquelles se déroulent les formations « inter » d’A&M-DPC a été vérifiée pour chacun des lieux proposés. A&M-DPC s’est mis en contact avec les organismes de financement potentiels ainsi que les associations locales, susceptibles d’accompagner l’accessibilité des personnes en situation de handicap aux formations A&M-DPC.