Prévention de la transmission croisée en SSR

réalisé en partenariat avec l’ARLIN Languedoc-Roussillon

Objectifs du programme :

Développer une démarche d’amélioration de la pratique professionnelle, individuelle ou collective, dans la prévention du risque infectieux, par transmission croisée, au sein des établissements de soins de suite et de réadaptation.

A l’issue du programme de DPC, les professionnels de santé seront capables de :

  • Identifier leur implication dans les différents domaines de la maitrise du risque infectieux en SSR
  • Développer une démarche d’amélioration des pratiques relevant de leurs fonctions
  • Repérer les difficultés ou les évènements pouvant exposer à un risque infectieux

Liste des publics cibles

Médecins, pharmaciens, infirmiers, aides-soignants concernés par la transmission croisée et équipe opérationnelle d’hygiène hospitalière

PRÉREQUIS

Il n’y a pas d’autre prérequis pour s’inscrire à cette formation que d’être professionnel dans l’une des professions ciblées

Durée du programme : 1 mois dont 1 jour de formation

Date et lieu

  • 12 mars 2015 :
    • cette session est organisée en priorité pour les établissements de la région Languedoc-Roussillon
    • CRIP Montpellier – 435 avenue Georges Frèche CS 10010 34173 Castelnau-le-Lez cedex
  • D’autres sessions, pourront être organisées en inter ou en intra, dans d’autres régions à la demande.

Pré-inscription en ligne (session à venir)

Demande d’information

Tarif 2015 : 200 € par personne

Étapes préconisées

  1. Formation présentielle (1 jour) : prévention de la transmission croisée en SSR
  2. Analyse de la pratique en situation professionnelle (1 mois) : audit de pratique et retour d’analyse avec écriture d’axes d’amélioration

Acquisition et perfectionnement des connaissances

Méthodes pédagogiques

Les formateurs remettent aux participants, en début de formation, les diaporamas de formation et les supports pédagogiques. Tout au long de la journée, les échanges sur les pratiques, les exercices et les ateliers permettent aux participants de comprendre puis d’expérimenter les bonnes pratiques de la transmission croisée en SSR.

Programme de la formation

J1 Matin

  • Retour d’expérience d’épisodes infectieux
  • Les modes de transmission et les mesures complémentaires adéquates
  • Risques liés à la balnéothérapie

J1 Après-midi

  • Entretien du matériel et des dispositifs médicaux, mise en application pratique des recommandations
  • Analyse de cas pratique
  • Présentation des outils d’analyses de pratiques professionnelles

Analyse de la pratique professionnelle

A l’issue de la première journée de formation, les participants constituent des sous-groupes de travail afin de pouvoir réaliser, à l’aide « d’un outil / d’un questionnaire d’auto-évaluation » remis par les formateurs, un audit des pratiques de la gestion des excrétas ou des précautions complémentaires, pour prévenir les infections associées aux soins et la transmission croisée.

Ils ont un mois pour réaliser ce travail d’analyse de la pratique en situation professionnelle et le renvoyer aux formateurs.

Selon les fonctions assurées au sein de l’établissement, les professionnels choisiront de mettre en œuvre l’audit des pratiques qui les concernent : gestion des excrétas ou des précautions complémentaires. A l’aide de l’outil, les participants identifieront les points forts et les points faibles de leur pratique en matière de prévention du risque infectieux dans leur exercice professionnel. A partir de ce constat, ils réaliseront un plan d’amélioration avec un échéancier de mise en œuvre.

  • Audit / Questionnaire d’auto-évaluation
  • Analyse qualitative – ajustements
  • Axes d’amélioration individuels et collectifs
  • Calendrier de mise en œuvre

Thème traité selon les orientations nationales

  • Orientation n° 1 : Contribuer à l’amélioration de la prise en charge des patients
    • la maîtrise des indications et contre-indications des actes diagnostiques et thérapeutiques, des prescriptions en matière de médicaments, de dispositifs médicaux, d’examens biologiques, de transports sanitaires
  • Orientation n° 3 : Contribuer à l’implication des professionnels de santé dans la qualité et la sécurité des soins ainsi que dans la gestion des risques :
    • développer une culture de gestion des risques au sein des équipes (pluri)professionnelles de santé, notamment à travers les démarches qualité et les procédures de certification
    • prévention des événements indésirables liés aux soins : sécurité des soins, gestion des risques, iatrogénie (infections associées aux soins)

Modalité et méthode HAS

  • Formation présentielle
  • Analyse de la pratique en situation professionnelle, à partir d’activités et d’outils proposés

Éléments d’évaluation et de traçabilité

Formation

  • Attestation de présence à la formation
  • Pré et post test formation présentielle

APP

  • Questionnaire d’auto-évaluation de la prévention du risque infectieux
  • Rédaction des axes d’amélioration et du calendrier de mise en œuvre
  • Attestation de DPC

Formateurs

  • Cécile MOURLAN, Pharmacien hygiéniste – Praticien coordonnateur, ARLIN Languedoc Roussillon (LR)
  • Evelyne BOUDOT, Infirmière – Cadre de santé spécialisée en hygiène hospitalière, ARLIN LR